/*

Électricité verte

Guide explicatif sur l'énergie verte Mega Énergie

Vous avez certainement déjà entendu le terme "électricité verte" ou "énergies renouvelables", vous savez sans doutes que se sont des énergies non polluantes ; mais saviez vous que vous avez la possibilité de vous fournir en électricité verte à un prix durablement moins cher?

Ce guide vous explique plus en détails ce qu'est l'énergie verte, ces différentes sources, où en est la France, les moyens utilisés pour savoir si votre électricité est verte ainsi que les différents organismes (étatiques et autres) impliqués dans le domaine des énergies renouvelables.

Mega Énergie offre aux personnes soucieuses de l'environnement l'opportunité de neutraliser leur empreinte écologique avec des offres d'électricité 100% verte.

Qu'est ce que l'électricité verte ?

électricité renouvelable

On qualifie d'électricité verte une électricité d'origine renouvelable, qui ne s'épuisera jamais et qui ne laisse pas d'empreinte écologique.

Les énergies non renouvelables quant à elles sont, comme leur nom l'indique, issues de sources épuisables et qui de plus laisse une empreinte écologique non négligeable. Ces sources sont généralement appelées des énergies fossiles et sont principalement le pétrole, le charbon et le gaz naturel. Vu leur caractère épuisable, les énergies fossiles sont la source de plusieurs conflits économiques et géopolitiques ; alors que les énergies renouvelables permettent généralement de créer des emplois et réduisent la dépendance énergétique.

Les énergies renouvelables sont plus concentrées sur l'électricité, toutefois de nouveaux procédés permettent de générer du biogaz ou du biocarburant. Regardons ensemble les différents procédés qui permettent de générer des énergies renouvelables.


L'énergie hydraulique

L'énergie hydraulique est l'énergie verte la plus utilisée en France avec une part de 54,5% du parc renouvelable français en 2017. L'énergie hydraulique utilise la force de l'eau ; cette force dépend soit de la hauteur de la chute d'eau, ou du débit des fleuves et des rivières. Cette énergie est considérée comme renouvelable car le cycle de l'eau est perpétuel et n'est pas prêt de s'arrêter ! En effet, l'eau des océans et de la terre s'évapore avec la chaleur générée par le rayonnement du soleil. Elle se condense en nuages qui génère des précipitations quand la température baisse; et le cycle recommence.

l'énergie hydraulique

L'électricité est produite à l'aide de centrales hydrauliques qui utilisent l'une des quatre technologies suivantes:

l'énergie hydraulique Les centrales au fil de l'eau : Ce sont des centrales installées au bord des fleuves et des rivières, elles nécessitent des aménagements simples et relativement moins coûteux que les autres types d'installations. Elles sont les plus nombreuses sur le territoire français ! Toutefois, ces installations n'ont pas de capacité de stockage et sont par conséquent incapables de moduler leur production en fonction des besoins de consommation.

l'énergie hydraulique Les centrales de lac : Ce genre de centrale a l'avantage d'avoir une énergie rapidement créée et utilisée en cas de pic de consommation. Cela est dû à sa grande capacité de stockage sous forme de barrage qui s'oppose à l'écoulement naturel de l'eau pour former un lac de retenue. Ce genre de centrale est aussi appelé centrale de haute chute.

Les centrales d'écluse : Elles sont aussi appelées centrales de moyennes chutes. Elle présentent les mêmes caractéristiques que les centrales de lac mais avec un débit moins important.

Les STEP (Stations de Transfert d'Energie par Pompage) : Elles sont plus considérées comme des moyens de stockage plutôt que des des centrales de production. Le procédé correspond au pompage de l'eau dans un réservoir en amont qui peut être turbinée s'il y a un déficit énergétique.


L'énergie éolienne

électricité renouvelable

Le vent a été utilisé depuis des millénaires dans la navigation maritime qui utilisait sa force pour transporter les navires. Cette force a aussi été utilisée depuis l'antiquité par des moulins à vent pour moudre des céréales et broyer diverses substances. Les éoliennes actuelles sont utilisées pour créer de l'électricité d'origine renouvelable car les mouvement aériens sont perpétuels et inépuisables. L'énergie éolienne est la deuxième source d'énergie renouvelable en France avec 26,3% du parc renouvelable et 16.000 emplois en 2017. L'électricité est générée en plaçant des éoliennes dans des zones où les courants aériens atteignent une vitesse élevée et constante. Ces courants font tourner les hélices montées sur un mât et rattachées à une nacelle qui contient un alternateur. L'électricité produite par l'alternateur est évacuée grâce aux lignes électriques.


L'énergie solaire

électricité renouvelable

L'énergie solaire occupe la troisième place dans les énergies vertes en France avec 15,17% du parc renouvelable; cette énergie est renouvelable en raison du caractère inépuisable des rayonnement solaires.

Les technologies de production d'électricité solaire peuvent être actives ou passives. Les technologies actives sont celles qui permettent d'utiliser l'énergie produite directement. Les exemples les plus connus sont les panneaux photovoltaïques, les collecteurs solaires pour chauffer l'eau des maisons, les concentrateurs solaires ou encore des fours solaires. Les technologies passives quant à elle se concentrent plutôt sur la construction de bâtiments passif. Ces bâtiments utilisent des composants et un aménagement qui permet de contrôler la chaleur générée par le soleil pour la recueillir en hiver et la rejeter en été.

L'électricité solaire est surtout utilisée en France pour la consommation des particuliers. Il existe cependant des centrales solaires avec des productions importantes comme la centrale solaire de Cestas au sud de Bordeaux, qui fut la plus grande centrale solaire d'Europe lors de son inauguration en 2015.


Il existe d'autres sources d'électricité verte mais leur contribution dans le mix énergétique est quasi insignifiante. Il existe notamment l'énergie géothermique qui consiste à exploiter la chaleur terrestre pour se chauffer ou produire de l'électricité.
Des technologies marines permettent aussi de générer de l'électricité verte. Les formes les plus connues sont notamment l'énergie marémotrice (mouvements des marrées), l'énergie hydrolienne (courants marins), l'énergie houlomotrice (mouvements des vagues) et des technologies pour exploiter l'énergie thermique des mers.


Et le gaz dans tout cela ? Existe-t-il du gaz vert ?

Par nature, le gaz est une ressource qui va générer des substances polluantes lors de sa combustion ; le terme "gaz vert" n'est pas pertinent dans ce contexte. Mais il existe tout de même de nouvelles technologies avec des procédés qui permettent d'utiliser l'énergie contenue dans les plantes et dans les matières organiques. Ce procédé est communément appelée la biomasse. Ces technologies permettent notamment la création du biogaz, qui est issu de la fermentation des matières organiques animales ou végétales par un procédé de "méthanisation". La combustion du biogaz génère du dioxyde de carbone qui est aussi un gaz à effet de serre, mais dont l'impact est moindre que celui du méthane car 1 kilogramme de méthane a un potentiel de réchauffement global 23 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone.

Mega Énergie vous propose toutefois une option qui vous permettra de neutraliser complètement votre empreinte carbone; cette solution a le nom de "EcoGaz".

En effet, les efforts fournis pour rendre le gaz naturel plus vert sont très efficaces mais il reste néanmoins une empreinte incompressible. Cette empreinte persiste car la combustion est le seule moyen de consommé du gaz ; ce qui produit des gaz à effets de serre. L'EcoGaz vous permet de compenser cette empreinte carbone incompressible à travers le soutien financier de projets de réduction de CO2 certifiés par l'organisation Gold Standard et/ou l'UNFCC (nations unies). Des certificats CO2 attestent des quantités réduites, Mega Énergie achète ces certificats pour neutraliser votre empreinte carbonique. 1 kWh issu de gaz naturel correspond à 200g de CO2 émis. Si par exemple vous consommez 10.000 kWh de gaz naturel, votre empreinte carbone sera alors de 2.000 kg de CO2 émis que Mega Énergie va neutraliser en achetant l'équivalent de 2.000 kg en certificats de réduction.


Comment me fournir en électricité 100% verte ?

Il n'est désormais plus nécessaire d'installer des panneaux photovoltaïques pour s'approvisionner en électricité verte. Mega Énergie vous propose des offres de fourniture d'électricité 100% verte avec des prix durablement moins chers. Cette électricité provient de sources d'énergies renouvelables ; elle est certifiée par des garanties d'origine. De plus, Mega Énergie est un fournisseur dont la politique d'investissement est axée sur les énergies renouvelables et sur la promotion de projets destinés à la réduction de l'empreinte écologique.

Vous pouvez souscrire à nos offre 100% vertes via notre formulaire d'inscription, ou par téléphone ou via notre formulaire de contact.

Souscrire


Comment m'assurer que mon électricité est verte ?

Techniquement, on ne peut différencier une électricité d'origine renouvelable d'une électricité d'origine fossile. En effet, un électron est le même peu importe son origine. De plus, les réseaux de transport et de distribution sont les mêmes que ce soit pour l'électricité nucléaire, éolienne, solaire ou autres. C'est pour cela que le système de garanties d'origine a été créé. Ce système vous permet d'avoir la certitude que la quantité d'énergie que vous avez consommé est d'origine renouvelable. Ce sont des titres virtuels que Mega Énergie achète en quantité correspondante à la quantité globale de ses offres 100% vertes.

  • Dois-je avertir Mega Énergie si j'installe des panneaux photovoltaïques ?

    En principe non car votre contrat d'énergie reste inchangé. Cependant, si vous souhaitez adapter les mensualités de votre échéancier dès que le système photovoltaïque a été mis en service, envoyez-nous la fiche technique de votre installation par e-mail à info@mega-energie.fr ou via votre espace client afin que nous puissions recalculer vos mensualités en fonction de celle-ci.

  • Vous avez installé des panneaux photovoltaïques, est-ce que Mega Énergie rachète votre électricité ?

    La législation actuelle permet seulement aux organismes cités dans l'article 23 de la loi n°46-628 du 8 avril 1946 de racheter la production électrique aux clients ayant des installations photovoltaïques. De ce fait, les fournisseurs alternatifs, dont Mega Energie fait partie, sont dans l'incapacité de racheter votre production. Si vous êtes client Enedis (95% du territoire), vous pouvez revendre votre production à EDF OA qui a une obligation d'acheter la production d’énergie verte aux tarifs fixés par l'Etat. Si vous faites partie des 5% non desservis par Enedis, l'entreprise locale de distribution qui gère le réseau auquel vous êtes raccordé a une obligation d'achat de votre production électrique aux tarifs fixés par l'Etat.

    N.B : Afin de pouvoir revendre votre production électrique, il est impératif que vous soyez raccordé au réseau de distribution.

  • Qu'est ce que l'obligation d'achat ?

    Dans le cadre de la promotion de l'énergie verte, et pour venir en aide aux producteurs, l'Etat a donné pour mission à EDF et aux entreprises locales de distribution l'obligation de racheter la production électrique provenant de sources d'énergies renouvelables (SER) à des tarifs avantageux pour les producteurs.

  • Mon compteur tourne à l’envers, est-ce normal ?

    Il est possible que votre compteur tourne à l'envers quand vous injectez de l'électricité sur le réseau mais cette pratique est interdite en France, donc illégale.
    Un compteur qui tourne à l'envers est illégal car, en France, l'électricité consommée est payée plus chère que l'électricité vendue. De ce fait,en injectant illégalement votre électricité, vous bénéficiez d'un tarif beaucoup plus avantageux que celui fixé par l'Etat.
    Pour se protéger de ces pratiques, Enedis et les autres entreprises locales de distribution rendent la demande de raccordement obligatoire pour tout type d'installations photovoltaïques même celles en autoconsommation. De plus, pour chaque nouvelle déclaration d'installation solaire, les compteurs sont remplacés aux profits des nouveaux compteurs électroniques communicants "Linky".

  • Comment sera calculée la facture d'électricité (frais de distribution, frais de transport, taxes et redevances) si le relevé du compteur nous donne une consommation annuelle de 0 kWh ?

    Quand vous installez des panneaux photovoltaïques, vous pouvez choisir d'utiliser votre production de trois manières :

    • En autoconsommation totale : Vous consommez la totalité de votre production et n'êtes plus obligé de la revendre. Vous êtes pas obligé de vous raccorder au réseau si vous possédez des batteries pour stocker l'énergie.
    • En autoconsommation avec vente du surplus : Vous consommez ce que vous produisez et revendez le surplus à EDF OA ou une entreprise locale de distribution aux tarifs fixés par l'Etat. Si vous produisez moins que vous ne consommez, le surplus de consommation est quant à lui facturé aux tarifs du contrat conclu avec le fournisseur de votre choix. Dans ce cas ci, vous devrez vous acquitter de votre abonnement auprès de votre fournisseur même si votre consommation annuelle est de 0 kWh. Vous devrez payer le TURPE (Tarif d'Utilisation du Réseau Public de Transport) pour pouvoir injecter sur le réseau; cette dernière sera calculée en fonction de la puissance de votre installation.
    • En vente totale : Vous vous engagez à revendre la totalité de votre production au fournisseur historique de votre commune (EDF pour 95% du territoire ou une entreprise locale de distribution pour le reste) aux tarifs fixés par les pouvoirs publics. Cette option requiert aussi le paiement du TURPE car on injecte sur le réseau.

    • Pour conclure, il n'est possible d'annuler complètement sa facture que si vous n'êtes pas raccordé au réseau (pour ne pas payer le TURPE) et que vous optez pour l'option "autoconsommation totale" avec des batteries pour stocker le surplus. Or, il faut noter que cette option requiert un investissement dont le coût est prohibitif tout en sachant que le rendement des panneaux photovoltaïques diminue avec le temps (20% en moins après 20 ans).